Accueil Au conseil régional Ça sert à quoi une politique pour l’Économie Sociale et Solidaire ?

Ça sert à quoi une politique pour l’Économie Sociale et Solidaire ?

ESS_bandeau

PAR PATRICIA ANDRIOT

Ça sert à quoi une politique pour l’Économie Sociale et Solidaire ? L’ESS expliquée à des lycéens

Dans le cadre du mois de l’ESS et à l’heure ou l’entrée de l’ESS dans les programmes d’économie est en discussion, le lycée horticole de Fayl Billot a organisé la projection d’un film dédié poursuivi d’un débat. Cette séance fait suite à un travail avec des élèves de terminale. Une trentaine de lycéens, attentifs et intéressés, ont ainsi participé au débat :
Concrètement, si demain je veux monter mon entreprise dans l’économie sociale comment je m’y prends ?  Est-ce qu’on a des aides ?
On peut créer une coopérative dans n’importe quel domaine ?
Mais pourquoi cela évite la « délocalisation » ?
C’est pas facile de travailler à plusieurs ?
Et finalement, pourquoi les coopératives ne se répandent pas plus ?…

Djamel Didi, directeur de la CRES et moi-même, avons répondu à ces questions, expliqués les fondements de l’économie, la place de l’ESS dans la logique économique actuelle et l’utilité d’une politique en faveur du secteur.

Parce que l’économie telle qu’elle devrait être, produire des richesses et les distribuer en mettant l’homme au coeur du processus, ne s’installe pas naturellement, la mise en place de règles, de lois et d’aides est nécessaire. C’est le rôle des élus qui, à travers leur politique, favorisent des organisations qui servent mieux l’intérêt général. Il est légitime d’avoir une politique publique en faveur de l’ESS et un ministère en faveur de ce secteur.

L’ESS n’est pas un secteur marginal. Elle est à l’économie, ce que l’agriculture biologique est à l’agriculture : un secteur à côté, une vitrine pour se donner bonne conscience. L’enjeu est qu’elle soit reconnue comme une voie de sortie de crise, un autre développement pertinent. Parce que les coopératives, mutuelles, associations réinvestissent les excédents dans l’outil de production, parce que leur gouvernance ne séparent pas ceux qui décident de ceux qui travaillent, ces statuts sont une réponse à la relocalisation de l’économie, à l’innovation, à la ré-industrialisation.

Projection-débat organisée par Lycée du Paysage et de l’Horticulture de Fayl Billot, et co-organisé par l’association Autour de la Terre.

 

+ d’infos >>> http://www.lemois-ess.org/accueil