Accueil Au conseil régional Circuits courts, un enjeu de territoire

Circuits courts, un enjeu de territoire

Rencontre-débat du mardi 27 novembre 2012, au conseil régional Champagne-Ardenne

 

Dépassant un effet de mode, les circuits courts* sont non seulement un enjeu social (qualité de l’alimentation), environnemental mais aussi économique. En réduisant la distance parcourue par les biens entre le producteur et le consommateur, en limitant les intermédiaires, et en recréant du lien entre les gens, les circuits courts répondent à de multiples enjeux. Ils permettent à la fois la transition écologique, la relocalisation de l’économie et des emplois et le redressement productif (redécouvertes de savoir-faire).

La richesse des témoignages et débats de la matinée organisée à l’initiative du conseil régional, pour initier un débat sur la pertinence pour les pays de s’approprier cette question, ont bien mis en évidence les conditions de développement des circuits courts : renouer la confiance avec le consommateur, élargir l’offre, structurer les filières, mettre en réseau les acteurs, favoriser les démarches collectives…

Le point commun entre ces différentes conditions, est sans doute celui de la proximité et celui de la notion de projet.

Il y a une pertinence réelle à se poser la question des circuits courts au niveau des territoires de proximité, des bassins de vie.  Il y a une réelle pertinence, à l’heure d’une nouvelle étape de la décentralisation, à l’heure où on parle de contractualisation (dynamisme des territoires de projets), à se donner les moyens de soutenir les dynamiques territoriales de circuits courts.

En effet, comme l’a rappelé Christophe Dumont, il faut avoir le courage de regarder le verre à moitié vide. Les blocages subsistent, les filières ne sont pas encore organisées, et l’écoulement de la production en local ne se fait pas aussi naturellement que cela. Organiser des lieux de concertation, soutenir la mise en place d’outils adaptés et de réseaux qui s’investissent dans le domaine est fondamental.

C’est pourquoi, à l’occasion du débat budgétaire, nous, élus écologistes, demandons instamment que la politique de soutien aux circuits courts soient confortée. Notamment dans le cadre de démarches territoriales, partenariales qui se donnent le moyen de la mobilisation de tous les outils, de la cohérence de tous les échelons politiques et des fonds européens.

 

* C’est quoi un circuit court ?
Mode de commercialisation s’exerçant soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire.